Diabète et méchant

Tout espérer, ne rien attendre.

Lettre ouverte à M. ou Mme Abbott

cq5dam.resized.HIGH.1.0

Wallace C. Abbott

 

Ste Geneviève , le 23 Mai 2018

Cher(e) Abbott,

Que de progrès depuis la glycémie en trois minutes, avec la bandelette à rincer au bout de soixante secondes et le prélèvement au vaccinostyle dans le lobe de l’oreille!

Merci beaucoup pour le FreeStyle Libre : cela m’ a permis de me rendre compte des courbes en dents de scie de mon taux de glucose et de me traiter plus sérieusement. Il semble malheureusement que les capteurs qui permettent le fonctionnement du système connaissent des problèmes d’ « approvisionnement » tous les trois à quatre mois. Dans mon quartier, cela fait deux mois que les délais d’approvisionnement se comptent en semaines et quelques semaines de plus depuis que vous êtes en rupture .

Vous ne communiquez guère sur les raisons de l’indisponibilité du produit.  Certaines rumeurs le mettent sur le compte de l’enthousiasme Helvète, suite à sa prise en charge toute récente en Suisse. Les pharmaciens disent que c’est un défaut d’organisation du labo, et que vos commerciaux demandent des précommandes. Une autre hypothèse est celle de l’avidité : vous seriez mécontents de n’être pris en charge qu’à 50 € et bientôt 45€  et préféreriez vendre trois fois rien à 59,90€ non pris en charge, que vendre en masse pour 50 €. Certains en viennent à se demander si vous n’organisiez pas la pénurie pour essayer de vous débarrasser de votre stock de réactifs, c’est dire notre trouble.

Sachez, Madame, Monsieur, que les vicissitudes du diabète de type 1 font que les patients ont tendance à accumuler. J’en ai rencontré qui avaient deux ans de traitement en réserve. Sans vouloir généraliser mon cas (je n’ ai que 1 à 2 mois d’avance), le fait de manquer de capteur me ferait évidemment revenir à la glycémie capillaire. Mais vous vous doutez bien que nous avons eu, presque tous et toutes, une histoire avant Abbott. Toute pénurie sera donc, en ce qui me concerne, palliée avec des bandelettes Roche, mon ancien fournisseur, qui m’ a toujours satisfait.

Ce serait tout de même un comble de récompenser un fournisseur défaillant de son incompétence, voire de son cynisme.

Bisous,

G Boudsocq

Précédent

18ème Rencontre du 1er Type

Suivant

« JAAAAAAAAAMBIER, 45 RUE POLIVEAU ! »

  1. Marie-frédérique RODEAUD

    Bravo!!!! BRAVO!
    Que voici Une BASSE réalité économique AVANT le SOIN à la Personne que pourtant les labos dont Abbott –qu’on croyait plus haut en pensées ou plus sensé que Sanofi qui aurait aimé s’opposer au remboursement du FSL via la CPAM car cela lui aurait fait perdre tant d’euros avec sa ‘diffusion’ de bandelettes!– , finit par avoir la même attitude suffisante voire très désobligeante quant à son esprit de départ! esprit estimé!? à moinssssss que son esprit de départ était déjà de ce genre d’esprit mercantile caché à des millions de rapports éloignés de la VIE! DONC UN SCANDALE! A Dénoncer! Nous nous emploierons! car nous n’avons RIEN à perdre!

    « UN jour ou l’autre, si tu ne t’es pas occupé de ton passé, celui-ci te rattrapera! »
    ou, « la politique de l’autruche…. sera …… »
    Qui aime l’argent en subira ses effets………….car l’accord du participe passé s’entend avec « être »; non avec « avoir ».
    La vie s’entend avec Effets! à qui la malmène. Sic.
    Chercher le schilmblik!

Répondre à Marie-frédérique RODEAUD Annuler la réponse.

2016 - Diabète et Méchant