La fine équipe Bolivarienne de Chavez et Maduro, tant prisée en France, est parvenue à dévaster un pays richissime (il dispose des plus grandes réserves pétrolières au monde), au profit de sa nomenklatura. Si toute la population déguste, les diabétiques sont aux premières loges. Allô Jean-Luc, Marine, ¿hay alguien?

Lire aussi, pour les hispanophones :
http://www.eltiempo.com/…/crisis-de-venezuela-rela…/16612599

Ainsi que ce reportage accablant, dans Le Point de cette semaine (la chute des prix du pétrole, invoquée par Libé, à bons dos) :
http://www.lepoint.fr/…/venezuela-suicide-mode-d-emploi-06-…

Manque de médicaments, matériel sans arrêt en panne… Le système de soins est à bout et le gouvernement, plombé par la chute des prix du pétrole, n’agit pas.
LIBERATION.FR