Diabète et méchant

Tout espérer, ne rien attendre.

LES ILLUSIONS DU PROGRÈS

502308893_640

Sur Europe 1* ce matin, une chronique désolante d’Anicet Mbida annonçant une nouvelle ère grandiose : la lecture du taux de glucose par tatouage…
Décidément, nous allons peut être devenir immortels mais nous resterons diabétiques tant que la recherche se fourvoiera dans ce genre d’impasses.

(*dermal-abyss-mit-screenshot-vimeo_1024) : c’est encore plus rageant quand on sait les sommes engrangées par cette radio avec des publicités lamentables pour des lecteurs de glycémie dépassés.

Précédent

À DIMANCHE

Suivant

8ème RENCONTRE DU 1er TYPE

  1. Arnault

    Super ! enfin une avan…

    … ha non.

    Ouf, j’ai eu peur d’une bonne nouvelle, genre une réelle avançée, un truc dépassant le stade du « prometteur » avant qu’il retombe curieusement dans l’oubli, bref, notre routine.

    Pour ceux qui ne souhaiteraient pas etres tatoués, je penses que certaines pistes pour relever les taux de glycémie n’ont pas encore été explorés : la vélocité de pousse des ongles, par exemple, qui doit sans doutes etre influençée par les variations glycémiques.

    Bien que, si cette théorie est exacte, la méthode par pousse des ongles soit sans doutes inadaptée pour informer rapidement d’une hypoglycémies, une collecte pour lever les 15 millions de $ requis pour cette étude devrait, a mon sens, etre toutefois mise en place sans délais ! Une fois les fonds collectés, il ne faudra guère plus d’une petite décennie pour infirmer ou confirmer mon hypothèse.

Laisser un commentaire