Diabète et méchant

Tout espérer, ne rien attendre.

Mois : mai 2018

Bienvenue chez les « podders »

Pods

Grand moment dans la vie trépidante d’un DT1 : aujourd’hui, j’ai reçu le matériel pour mon passage des multi-injections à une pompe Omnipod. Le labo m’envoie un représentant à domicile samedi prochain pour l’installation, les réglages, la gestion du récepteur et de toutes ses options : débits continus, provisoires, les bolus, les alarmes, le calcul des doses, l’intensité du café et la couleur du vernis à ongles.

Lire la suite

« Diabulimia »: DT1 et troubles du comportement alimentaires (TCA)

Crédit: Shutterstock

Crédit: Shutterstock

On commence (enfin) à aborder, dans le monde francophone, le problème délicat des troubles du comportements alimentaire liés, plus ou moins directement, au diabète, notamment de type 1.

Lire la suite

L’UNION FAIT LA FORCE*

Quelle joie, et quel encouragement** de lire ce texte*** du comédien et musicien Jean Debefve dans la revue de l’Association Belge du Diabète. La liberté de ton et la vivacité de cette chronique, comme en Suisse le travail remarquable de la Fondation Romande pour la Recherche sur le Diabète, sous l’impulsion de Léonard Vernet, se distinguent de ce que nous avons l’habitude de lire ici dans les publications institutionnelles et, par comparaison, jettent encore une pierre dans le jardin de l’AFD et de l’AJD. L’absence totale de dialogue des nomenklaturistes du diabète face à tout discours non conforme les accable et ne fait qu’exacerber notre défiance à leur sujet.

(*) : devise nationale belge.
(**) : bientôt des Rencontres du 1er Type en Belgique? Si vous êtes intéressé(e), écrivez-nous à contact@diabeteetmechant.org.
(***) : merci à Juliette de Salle et à ses parents.

IMG_2643IMG_2644
IMG_2645

LA TRESIBA RATTRAPE SON RETARD

Est-ce pour fêTresibater l’anniversaire de l’élection présidentielle? Le 7 mai la Tresiba,  l’insuline vraiment lente de Novo, sera enfin commercialisée et remboursée en France*. Elle l’était un peu partout en Europe sauf ici, grâce à une évaluation fallacieuse de la HAS** et même de l’excellente revue Prescrire***, qui trouvaient qu’elle ne diminuait pas… les hypoglycémies. Novo avait demandé un prix de remboursement similaire à la Lantus de 2000, et il leur avait été proposé celui de la NPH de 1950, façon polie de leur signifier la prééminence de Sanofi. Un terrain d’entente a donc été trouvé.

Nous réagissons tous de façon différente aux insulines, peu nombreuses, qui nous sont imposées par les trois sociétés qui s’en partagent le marché. Leurs courbes d’action sont toujours inexactes, puisque leur durée et leur intensité varient selon la zone d’injection, notre résistance et bien d’autres facteurs. Même si la durée d’action officielle de la Tresiba est de 72 heures il convient de continuer à effectuer une injection quotidienne, mais la stabilité est généralement fortement accrue. Reste à vaincre une autre insulinorésistance, celle des praticiens. Novo a t’il eu le temps de les ambiancer pour qu’ils prescrivent la Tresiba?

(*) : merci à David Guignard pour l’information.

(**) : « La pertinence clinique d’un éventuel avantage en termes de réduction de survenue d’hypoglycémies, notamment nocturnes, au vu des différences très faibles observées par rapport aux autres analogues lents, est difficilement appréciable. » https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1738609/fr/tresiba-insuline-degludec-analogue-lent-de-l-insuline

(***) : http://www.prescrire.org/fr/3/31/49150/0/NewsDetails.aspx

 

2016 - Diabète et Méchant