Diabète et méchant

Tout espérer, ne rien attendre.

1131170

1131170… que signifie ce titre ?

Si vous n’avez pas déjà utilisé votre moteur de recherche, vous vous demandez s’il s’agit d’une partie du code nucléaire ou de la position GPS d’un trésor antique…
Un peu de patience, vous aurez la réponse. Mais avant ça, je voudrais vous raconter quelques mésaventures.

Je suis DT1 depuis longtemps. J’ai un jour décidé de passer à la pompe. Je suis allé une semaine à l’hôpital où l’on m’a expliqué tout un tas de choses, dont le principe d’avoir un prestataire pour la maintenance et l’alimentation en consommables. On m’a alors proposé Orkyn ou… Orkyn.

Et j’ai choisi…   9 logo

D’ailleurs, après avoir utilisé mon moteur de recherche, je pouvais constater que c’était un bon « choix » :
8

Formidable !

Il y a un an, ma pompe est tombée en panne suite à un problème de batterie interne. Je l’ai signalé à mon prestataire, je l’ai relancé à plusieurs reprises par téléphone. Ma pompe est devenue inutilisable, Orkyn ne m’en a pas livré de nouvelle suffisamment rapidement : j’ai été contraint de repasser à la Lantus et aux stylos pendant 3 jours.

Récemment, une partie en plastique qui entoure le réservoir de ma pompe s’est décrochée, je l’ai signalé à Orkyn.
5 jours plus tard : pas de nouvelles.
Je les rappelle, réponse : « on n’a rien pour l’instant, on vous recontacte ».
4 jours plus tard : pas de nouvelles.
Je les rappelle, réponse : « on n’a rien pour l’instant, on vous recontacte ».
Là, vous vous dites peut-être que, le froid étant arrivé, je tape ce billet avec mes moufles et qu’il y a un problème de copier/coller ; mais malheureusement non.
4 jours plus tard : pas de nouvelles.
Je les rappelle, on me répond que je vais bientôt avoir une pompe.
Elle sera finalement livrée le lendemain : soit 2 semaines après avoir signalé mon problème !

Une semaine après le premier appel, ma pompe a arrêté de fonctionner. Je me suis alors retrouvé tout seul, avec mon 400 mg/dl.

Carnet

Cet épisode m’a amené à me poser différentes questions.
Comment ai-je pu en arriver à fonctionner avec un prestataire qui n’a pas de pompe en stock, où la communication entre la plateforme téléphonique centrale et le bureau local est inexistante, où il n’y a pas de suivi des dossiers en attente ?
Est-ce compréhensible au vu de la rémunération du prestataire ?
D’ailleurs, combien est payé le prestataire ?
Quelles sont ses obligations ?

1131170 est une bonne partie de la réponse.
1131170 est un code dans la Liste des Produits et Prestations remboursables par l’Assurance Maladie (LPP) :

2

On peut y lire que votre « PSAD », votre prestataire, celui qui, occasionnellement, vous laisse en attente de pompe pendant 2 semaines, a en fait quelques obligations :

3

Et tout ceci pour :

4

8,2 € par jour, 2 993 € l’année versés par la Sécurité Sociale, cela peut expliquer que les PSAD veuillent que leurs clients ne viennent pas chez eux que par hasard.

2 993 € l’année, cela peut expliquer ces offres d’emploi ici et  :

Pour info, suite à cette histoire, je suis allé voir mon diabétologue pour lui annoncer que j’avais décidé de changer de prestataire. En quelques jours tout était fait.

Ai-je été méchant ?
D’autant que :

9

Je ne pense pas.
Après 34 mois passés chez Orkyn, je n’ai jamais rempli le moindre questionnaire de satisfaction.

Précédent

IMPLANT FILES : POMPES À INSULINE & CAPTEURS DE GLYCÉMIE

Suivant

STIGMATISATIONS & DISCRIMINATIONS CONTRE LES PERSONNES DIABÉTIQUES

  1. Thibault

    Merci pour l’info, je pense que je vais continuer avec mes stylos; et merci pour ce billet très détaillé et très instructif: bientôt de l’insuline jaune?(rires…)

    Thibault

    • Pascal Forchioni

      Merci pour ce retour,
      Je crois qu’en résumé, la pompe, c’est bien quand ça marche mais ça ne marche pas toujours.
      Il n’y a vraiment rien d’évident, c’est un choix que chacun doit faire… ou non.
      Pascal.

Laisser un commentaire

2016 - Diabète et Méchant