Diabète et méchant

Tout espérer, ne rien attendre.

Freestyle remboursé en pharmacie ou le parcours du combattant

Le patient diabétique doit encore et toujours continuer à être patient

Les capteurs Freestyle libre sont remboursés par la Sécurité sociale. Victoire, cela faisait deux ans que nous, patients diabétiques de type 1, attendions cela. L’arrêté du 4 mai au Journal Officiel prend effet ce 1er juin. Sur le papier, oui, mais…

Depuis l’annonce du remboursement début mai, les infos sont confuses, on parle d’une formation obligatoire pour les diabétiques, puis d’une formation pour les médecins diabétologues et puis d’une formation pour les pharmaciens, d’ordonnances valables si datées à partir du 1er juin… Certains hôpitaux mettent des formations en place, il y a des listes d’attente, les diabétiques qui utilisent, comme moi, le capteur depuis des mois, s’interrogent sur l’obligation ou non de cette formation. Rien n’est très clair dans la communication d’Abbott…

De mon côté j’ai prévenu dès le 4 mai, ma pharmacie (à Colombes) que je viendrais me procurer des capteurs le 1er juin (mon dernier capteur acheté sur le site d’Abbott se terminant le 2 juin) et que je souhaitais qu’elle en commande. Ne connaissant pas le produit, elle se renseigne auprès d’Abbott qui lui répond qu’ils donneront des informations à partir du 23 mai…

Arrive le jour J, il se trouve que ma pharmacie n’a rien reçu et qu’elle doit faire tout un protocole compliqué pour en avoir et pas de suite car chez Abbott ils sont débordés… Ma pharmacienne me conseille d’appeler les pharmacies proches des hôpitaux parisiens avec service de diabétologie. Je m’exécute. Je téléphone à 8 pharmacies, 1 seule avait passé commande et était en attente pour un délai annoncé de 2 semaines et pour les 7 autres (toutes proches d’hôpitaux avec service de diabétologie), elles ne connaissaient pas l’existence d’un capteur de glycémie en continu et encore moins de son remboursement. Aucune n’avait reçu de capteur ni d’informations d’Abbott.
J’ai essayé en vain d’appeler Abbott et je leur ai envoyé un mail, pas de réponse. Il y a un numéro spécial pour les commandes des pharmacies avec liste d’attente assez conséquente parait-il.

Après m’être épuisée sans succès pendant plusieurs heures à la recherche de LA pharmacie parisienne qui aurait reçu des capteurs, je capitule. J’ai alors la chance de me voir offrir un précieux capteur, échantillon d’un médecin. Merci à elle. Pour ma part, je n’arrive pas à imaginer me piquer à nouveau après quasi 1 an et demi sans aucune pique sur mes doigts ! Je n’ai aucune intention de repasser aux bandelettes-tigettes et ne plus voir ma courbe me désempare. Non, au retour en arrière à cause de la désorganisation d’Abbott!

Comment se fait-il que la communication et l’organisation se passent de façon si peu professionnelle après les ruptures de stock déjà connues en 2015, au moment du lancement du produit. J’avais à cette époque attendu 8 mois sur une liste d’attente avant de recevoir mon tout premier capteur ! Espérons que cette fois-ci on ne compte plus en mois mais en jours pour enfin bénéficier tous de cette énorme amélioration de notre traitement !

Précédent

« EST-CE QUE VOUS ÊTES ÉQUILIBRÉ? »

Suivant

Le diabète et ses punitions

  1. Grégoire Boudsocq

    Chère Juliette , c’ est non seulement les capteurs mais aussi la machine qui est prise en charge . Depuis le 4 Mai , je tanne aussi ma pharmacienne. A ce jour , 7 Juin ,toujours rien : ni freestyle libre ni ses capteurs ne sont répertoriés chez lzs grossistes.
    Ces petites mervceilles doivent être commandées directement par le pharmacien au laboratoire . Ma pharmacienne m’ a fait la démonstration aujourd’hui : la ligne aboutit à un serveur vocal . La pharmacienne n’ étant pas un particulier , elle ne tape pas 1 mais son code client . Alors le serveur lui demande de raccrocher de l’ excuser du désagrément occasionné et veuillons rappeler ultérieurement . Non stop depuis 8 jours .
    Après que les gens d’ Abbott aient bien fait savoir qu’ il n’ y aurait ni pré-commande ni mise de côté .
    « C’est comme si ils ne voulaient pas les vendre » m’a dit mon apothicaire .
    Ma formation est prévue le 30 à 14h15 . Mais avec quoi ?

  2. frison

    C’est exactement le parcours de notre famille ! Et aujourd’hui mon fils 16 ans se pique de nouveau les doigts (quand il veut bien). Et moi maman, je pleure de rage.

  3. Pascale N

    Abbott bloque volontairement l’approvisionnement en pharmacie et force ainsi les patients à continuer à acheter leurs capteurs. En effet, il est vendu directement aux patients à 59,90 € sur le site mais le un prix pour les officines est largement inférieur. Faites le calcul.
    Raison également pour laquelle Abbott a sciemment écarté les grossistes du schéma de livraison ! Un intermédiaire en moins, donc marges plus importantes.
    Il n’y a pas de problème de stock puisqu’il est toujours possible d’en acheter directement sur le site comme auparavant.
    Abbott trompe les patients, l’AFD et le Ministère de la Santé qui a choisi leur système parmi tant d’autres.
    Et que dire de leur attitude face aux pharmaciens qui se font raccrocher au nez !

  4. guillon

    j’utilise les capteurs abott depuis le démarrage.a ma grande surprise mon pharmacien, ne semble pas souhaiter s’occuper de ma commande;;;;;;;;je change de pharmacie:cette derniere en a eu 2 en se faisant passer pour un particulier,et depuis ,rien.j’appelle abott qui me dit qu’il faut etre patient.j’en commande 2 que je paie,histoire a suivre
    en fait c’est un plaisir d’etre diabetique,ça enrichit les labos et les pharmaciens!!!!!!!!!!

  5. le 21 juillet 2017, je suis dans la m… car je n’ai pas acheté de capteur, j’en avais marre de payer plein pot.

  6. Je suis dans une pharmacie très importante de paris . Ma commande est du 14 octobre . J attends encore et la pharmacie ne peut me préciser aucune date ( elle en a 98 en commande).
    j ai vu en province cet été la commande d une pharmacie. Elle perd sur chaque capteur délivré environ 2 euros (Abott leur vendait 48 hors taxes alors que la SS leur reverse 50 euros, le pharmacien lui est obligé de s acquitter de la TVA qui lui porte son coût d achat à 52 euros).
    Cet accord Abott, État (SS), diabètologues, pharmaciens ,AFD, est un très mauvais accord qui ne peut pas marcher.Qui peut accepter de vendre à perte ?
    d ailleurs certains pharmaciens n hésitent pas à enfreindre la loi et à facturer un supplément! 18 euros pour mon premier capteur en juillet, j ai changé de pharmacie

    • Bertrand Burgalat

      Merci beaucoup, ce que vous décrivez est très intéressant. Dans la « chaine alimentaire » du diabète, les pharmaciens sont rarement les plus malhonnêtes, et les plus avertis d’entre eux sont les premiers à déplorer certains abus comme le prosélytisme sur les bandelettes pour les prédiabétiques, certains « antidiabétiques » merdiques ou les tarifs aberrants. La plupart des pharmacies ont maintenant le FSL. Je ne sais pas où vous êtes à Paris mais je peux vous recommander ma pharmacie, Gatti, rue Legendre. après bien des difficultés ils ont fini par l’avoir. Leurs stocks sont limités mais si vous les appelez ils devraient l’avoir rapidement. Si vous êtes à Paris dimanche venez à notre rencontre à 15 heures au 1er étage du Café de la Mairie, place Saint Sulpice.

Laisser un commentaire

2016 - Diabète et Méchant