Diabète et méchant

Tout espérer, ne rien attendre.

ALLERGIES AU FREESTYLE LIBRE : UN DES ALLERGÈNES PEUT-ÊTRE IDENTIFIÉ

Isobornyl acrylateL’isobornyl acrylate serait responsable d’une bonne partie des réactions allergiques de type eczéma de contact au FreeStyle Libre d’Abbott.

Une équipe de chercheurs belges et suédois aurait identifié un des principaux allergènes en cause dans les réactions cutanées au FreeStyle Libre d’Abbott : il s’agirait de l’isobornyl acrylate (IBOA), les acrylates étant des agents chimiques connus comme sensibilisants, notamment en pathologie professionnelle. L’article complet, intitulé « Allergic contact dermatitis caused by isobornyl acrylate in FreeStyle® Libre, a newly introduced glucose sensor » et ayant pour auteurs principaux les dermatologues Anne Herman et Olivier Aerts, peut être lu ici : https://www.researchgate.net/publication/319108419_Allergic_contact_dermatitis_caused_by_isobornyl_acrylate_in_FreestyleR_Libre_a_newly_introduced_glucose_sensor_ALLERGIC_CONTACT_DERMATITIS_CAUSED_BY_FREESTYLER.

Outre la mise en évidence du rôle de l’isobornyl acrylate dans les réactions cutanées au FreeStyle Libre d’Abbott, voici quelques points-clefs de cet article :

  • Le problème des allergies de contact à des dispositifs médicaux utilisés pour le traitement du diabète ne se limite absolument pas au FreeStyle Libre, ni même à l’isobornyl acrylate : des réactions similaires ont en effet été observées non seulement avec le FreeStyle Navigator II d’Abbott (qui contient également de l’isobornyl acrylate), mais aussi avec des cathéters de pompe à insuline (deux cas d’allergie à des cathéters contenant de l’isobornyl acrylate ont été rapportés dès 1995 chez des patients diabétiques), et encore avec le Dexcom G4 Platinum (qui contient de son côté de l’éthyl cyanoacrylate). Au-delà même du domaine de la diabétologie, des allergies de contact dues à l’isobornyl acrylate sont avérées avec des cathéters pour intraveineuse.
  • Inversement, il semblerait que d’autres allergènes contenus dans le FreeStyle Libre soient encore à découvrir, puisqu’un des patients allergiques inclus dans l’étude d’Herman et Aerts n’a pas réagi à l’isobornyl acrylate.
  • La colle du pansement n’est pas forcément la source première de l’allergène : dans le cas du FreeStyle Libre, il se peut que l’isobornyl acrylate provienne en fait d’une colle utilisée pour joindre les deux parties de la coque du capteur (Abbott ayant refusé de répondre aux questions des chercheurs, on n’a cependant pas de certitudes à ce stade) ; de même, dans les cathéters de pompe mentionnés ci-dessus, l’isobornyl acrylate était contenu dans la colle fixant l’aiguille à la partie en plastique, tandis que, dans le cas du Dexcom G4 Platinum, l’éthyl cyanoacrylate venait bien de l’adhésif mais de la partie opposée à la peau.

Ces informations mettent en perspective, sans toutefois les remettre en cause, les demandes que nous formulions dans cette pétition :
https://www.change.org/p/agn%C3%A8s-buzyn-pour-la-prise-en-compte-des-allergies-et-intol%C3%A9rances-s%C3%A9v%C3%A8res-au-freestyle-libre-d-abbott?recruiter=442088242&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink&utm_campaign=share_petition

En effet, il reste pertinent de demander la diffusion et le remboursement de dispositifs alternatifs au FreeStyle Libre, dans la mesure où ce qui est allergène pour un patient ne l’est pas forcément pour l’autre et où il est donc utile, pour aborder ces problèmes, de disposer de plusieurs options de traitement. Néanmoins, il devient également évident qu’il faut insister tout particulièrement auprès des pouvoirs publics pour qu’ils obtiennent que les fabricants de dispositifs médicaux, FreeStyle Libre ou autres, garantissent l’hypoallergénicité de leurs produits compte tenu des connaissances scientifiques actuelles et, a minima, communiquent de façon transparente sur les matériaux utilisés lorsque des effets indésirables sont avérés.

En l’espèce, il est malheureux de constater qu’une substance connue comme sensibilisante depuis 1995 continue à être utilisée dans des dispositifs médicaux, sans que les effets secondaires possibles soient seulement signalés aux patients et à leurs professionnels de santé.

Précédent

SI LES SYMPTÔMES PERSISTENT…

Suivant

MANIFESTATION ILLÉGALE À NANTES

29 Commentaires

  1. Louis

    Je souffre moi-même d’un eczéma de contact au freestyle libre… Prurit, brûlure et chute du capteur après 6 jours en moyenne . Je vais tenter les dermocorticoïdes avant l’application du patch sans grand espoir..
    Savez-vous s’il existe un dispositif équivalent (même non remboursé), permettant d’éviter ce composé allergène ?

    • Frederic PETIT

      Bonjour,
      je suis dans le même cas que vous, brûlures … depuis environ le mois de juin, c’est sûre ils ont changé la colle quand il y avait des ruptures de stock de capteurs.
      Voici un lien pour enlever la colle du capteur. Moi je vais essayer de mettre hansplast pour ampoules ….
      https://youtu.be/LOAuin_zgEA

      • Jean-Philippe LEGOUPIL

        Bonjour,
        Pareil pour moi, alors que je l’utilisais sans problème depuis plus d’un an, j’ai une reaction allergique depiis fin août, juste après la crise de capteurs de crt été. Je connais une autre personne pour laquelle les allergies ont démarrées également fin août. C’est sûr qu’ils ont changé quelque chose dans la colle…

  2. Dufour Léopoldine

    Bonjour, même problème pour moi. 3 mois d’utilisation du FSL sans soucis, puis ça a flambé du jour au lendemain. Tous les systèmes D (teinture de benjoin, spray Cavillon, Curafix, et pansement anti-ampoules) ne donnant pas de résultats satisfaisants, j’ai tout arrété. Les tests d’allergies confirment la réaction à l’isobornyl acrylate. J’ai fait une déclaratino auprès de l ‘ANSM.

    • Frédérique Georges-Pichot

      Frédérique Georges-Pichot

      Bonjour Léopoldine,
      Un grand merci pour votre commentaire.
      Le fait que vous ayez pu confirmer votre allergie à l’isobornyl acrylate est très intéressant. Il me semble que ce test n’est pas évident à faire car essentiellement pratiqué en milieu hospitalier : si ce n’est pas indiscret, comment vous y êtes-vous prise pour le faire ?
      Bien amicalement,
      Frédérique

    • Philippe

      Pas d’accord avec vous sur le pansement anti-ampoules !
      Je vous propose une solution que j’ai éprouvée depuis juin 2017 après avoir lu et testé beaucoup de solutions inefficaces (dont certaines proposées par Abbott ou l’hôpital comme teinture de Benjoin, Tegaderm, etc). Cela fait donc plus d’un an, ce qui permet d’en parler avec un peu d’assurance. J’utilise comme mentionné dans un post des pansements anti-ampoules hydrocolloïdes Hansaplast (ou Elastoplast) de taille XL (de forme carrée, c’est très important pour que le capteur ne déborde pas sur la peau). A ne surtout pas confondre avec « grande taille » qui eux sont de forme ovale et trop justes à mon goût, à moins d’être un as de la pose comme Amice (voir plus bas). Hansaplast XL ne se trouve pas facilement (que dans les grands hypermarchés Auchan, Carrefour, Géant) tandis qu’Elastoplast XL est vendu et répandu sur internet. Ce sont exactement les mêmes pansements (j’insiste lourdement), ces deux marques appartenant au groupe Beiersdorff. Une fois posés en interposition, ils tiennent sans pb les 14 jours. Reste ensuite à solutionner le pb du passage du filament car moi aussi, je me suis retrouvé avec un capteur en erreur qui n’avait pas réussi à transpercer le pansement. Sur le pansement, je commence par dessiner à titre de repère pour la pose le cercle correspondant à la collerette bleue du dispositif. Ensuite je retrouve le centre (taper cette requête dans un moteur de recherche et vous aurez plusieurs moyens qui sortiront: compas, équerre). Moi j’utilise l’équerre. Ensuite, je me sers d’une « pince à poinçonner » (en vente sur internet, 10-15 €) pour percer en son centre le pansement. Je règle sur le plus gros diamètre de l’emporte-pièce (5 mm) de manière à avoir un peu de latitude à la pose et être sûr que le filament passera dans le trou. Il m’arrive aussi de faire deux perçages côte côte si je ne suis pas sûr d’être bien au milieu. Voilà, c’est à vous de jouer. Je connais le traumatisme de devoir repasser aux bandelettes (j’ai été un utilisateur à ma charge du FreeStyle dès octobre 2014 et ai du stopper en mai 2015 à cause de cette dermatite). Donc je souhaite que cela serve au plus grand nombre. Et je terminerai en disant, pour rendre à César ce qui doit l’être, que c’est sur le « blog d’Amice » que j’ai trouvé le truc du pansement, même si je l’ai perfectionné en trouvant les tailles XL (elle utilisait les formes ovales) et en perçant au milieu.

  3. Marie-Noëlle

    Bonjour,
    merci pour cet article très intéressant. Hélas, je suis ds le même cas depuis à peine 1 mois. J’ai dû prendre un antibio pour une petite intervention dentaire et pensais qu’il y avait peut-être un lien mais j’ai terminé ce médicament depuis plus de 15 jours… Là, je le supporte encore mais pas très commode. un conseil?
    merci
    mn

  4. Michel S

    Un autre article interessant sur le sujet (pas spécifique au FSL);
    http://journals.sagepub.com/doi/10.1177/1932296818762946

  5. RONGIER Brigitte

    Même problème pour moi. Équipée du Freestyle libre en août 2017, je n’ai eu aucune réaction jusqu’en février 2018 mais après très grosse allergie (j’ai des photos). En attendant des jours meilleurs je me pique les doigts.

    • Frederic PETIT

      Bonjour,
      je suis dans le même cas que vous, brûlures … depuis environ le mois de juin, c’est sûre ils ont changé la colle quand il y avait des ruptures de stock de capteurs.
      Voici un lien pour enlever la colle du capteur. Moi je vais essayer de mettre hansplast pour ampoules ….
      https://youtu.be/LOAuin_zgEA

  6. CLICHE Yves

    Yves Cliche , j’ai exactement les même effets d’allergie que vous décrivez , j’ai donc envoyé un mail à Abbott Diabète Care en leur expliquant mes constatations d’allergie ! selon leurs formulations, » ils vont » me répondre dans les 48h ouvrable , cela fait 15 jours pour le 1° et 4 jours pour le second !!!! Et toujours pas de réponse !!!!

  7. Géraldine

    Bonjour,
    Mon diabétologue m’a prescrit le système en mars 2018. Suite aux gros problèmes d’approvisionnement, je n’ai eu mon équipement qu’en mai. Quel bonheur : ne plus se piquer les doigts 6 fois par jour ; des résultats enregistrés (il y a longtemps que j’ai arrêté de noter) ; le rappel des glycémies plutôt que de passer mon temps le nez sur la pendule …
    Et puis, patatras, plus de capteurs en pharmacie au bout d’un mois seulement. Je n’ai réussi à en retrouver qu’il y a 15 jours (soit 1 bon mois et demi sans).
    Entretemps, le labo m’a fourni des bandelettes (mais pas de stylo autopiqueur ni de lancettes surtout) : 1 paquet de 50 bandelettes à chaque fois, avec 10 jours de livraison et limité à 2 expéditions par mois. Petit calcul de primaire : 6 glycémies par jours sur des mois de 30 ou 31 jours, soit environ 180 à 190 bandelettes nécessaires en n’en recevant que 100. Cherchez l’erreur. Il a fallu que je me fasse represcrire des bandelettes et des lancettes par mon généraliste pour suppléer aux manques sur cette période.
    Enfin, il y a 2 semaines, je trouve enfin une pharmacie qui a du stock de capteurs et, oh joie, oh bonheur, je peux redémarrer.
    La joie a été de courte durée : 1er capteur du samedi au jeudi, où j’ai pensé avoir fait une mauvaise manœuvre (il fait chaud, je ne porte pas de manche et je me dis que je l’ai accroché). 2ème capteur de jeudi matin à vendredi après midi où en sortant de voiture, je m’aperçois que le nouveau était également décollé (chaleur, transpiration avec nos températures actuelles). Heureusement, j’étais à proximité d’une pharmacie où ils m’ont vendu un pansement qui accepte l’eau pour maintenir le capteur en place. Il semblerait qu’ils le vendent assez souvent pour cet usage (2,87€ les 5). Samedi matin 3ème capteur en 8 jours : selon la chaleur il lit plus ou moins ma glycémie (j’ai du faire quelques trous dans mes doigts) ; le pansement tient plus ou moins (j’en suis à 3 en 6 jours) et, ce qui m’a amené vers vous, je commence à avoir des démangeaisons sur la zone autour du capteur, pas trop dessous.

    Cela signifie-t-il que je vais devoir revenir à l’ancienne méthode ?

    Merci d’avoir lu mon pensum, mais, on peut se sentir très isolé quand les seuls interlocuteurs sont les pharmaciens et le SAV du labo. (je ne connais pas de diabétique autour de moi).

    • Frederic PETIT

      Bonjour,
      je suis dans le même cas que vous, brûlures … depuis environ le mois de juin, c’est sûre ils ont changé la colle quand il y avait des ruptures de stock de capteurs.
      Voici un lien pour enlever la colle du capteur. Moi je vais essayer de mettre hansplast pour ampoules ….
      https://youtu.be/LOAuin_zgEA

  8. Sow

    Bonjour j’ai aussi fait des réactions allergiques aux capteurd depuis janvier 2018 après pratiquement un an d’utilisation sans encombres … Travaillant en milieu hospitalier j’ai pu rencontrer une personne qui bosse pour Abott. Elle m’a expliqué  » officieusement » que la colle à été changé il y a peu car les capteurs se decollaient. Ma diabeto m’a dit de revenir au glycémie capillaire, et de retenter de temps en temps le capteur car la colle est modifié régulièrement. Je suis un peu désemparée car le capteur me convenaient bien …

    • Frederic PETIT

      Bonjour,
      je suis dans le même cas que vous, brûlures … depuis environ le mois de juin, c’est sûre ils ont changé la colle quand il y avait des ruptures de stock de capteurs.
      Voici un lien pour enlever la colle du capteur. Moi je vais essayer de mettre hansplast pour ampoules ….
      https://youtu.be/LOAuin_zgEA

    • Vanessa Frelier

      Bonjour je suis dans le même cas que vous surtout ci je peut me permettre ne tentez pas de remettre les capteurs . J ai arrêter les capteur pendants 6 mois du aux allergie je me suis dit 6 mois après c est bon ça va aller et ben non cela été pire au bout d une journée de capteur je me suis retrouvé aux urgences brûlé au second degrés plus de peau a l endroit du capteur j étais à vif les médecin des urgences ont du me donner un médicament pour me mettre dans le gaz pour pouvoir retiré le capteur il été coller à la peau il y avait du pu ce n étais vraiment pas beau et de la j ai eu des soins 2 fois par jour par une infirmiere a domicile il m as fallu 1 mois pour que l infirmière arrête les pins avec entre 2 des antibiotique a prendre car une infection est apparu forcément y a du pu c est enfermé sous des pansements. Donc maintenant je doit me piquer au doitg et j ai du arreter ma pompe à insuline pour revenir aux stylo car je ne supporte plus les adhésifs des mes KT de pompe.

      • Philippe

        Je vous propose une solution que j’ai éprouvée depuis juin 2017 après avoir lu et testé beaucoup de solutions inefficaces (dont certaines proposées par Abbott ou l’hôpital comme teinture de Benjoin, Tegaderm, etc). Cela fait donc plus d’un an, ce qui permet d’en parler avec un peu d’assurance. J’utilise comme mentionné dans un post des pansements anti-ampoules hydrocolloïdes Hansaplast (ou Elastoplast) de taille XL (de forme carrée, c’est très important pour que le capteur ne déborde pas sur la peau). A ne surtout pas confondre avec « grande taille » qui eux sont de forme ovale et trop justes à mon goût, à moins d’être un as de la pose comme Amice (voir plus bas). Hansaplast XL ne se trouve pas facilement (que dans les grands hypermarchés Auchan, Carrefour, Géant) tandis qu’Elastoplast XL est vendu et répandu sur internet. Ce sont exactement les mêmes pansements (j’insiste lourdement), ces deux marques appartenant au groupe Beiersdorff. Une fois posés en interposition, ils tiennent sans pb les 14 jours. Reste ensuite à solutionner le pb du passage du filament car moi aussi, je me suis retrouvé avec un capteur en erreur qui n’avait pas réussi à transpercer le pansement. Sur le pansement, je commence par dessiner à titre de repère pour la pose le cercle correspondant à la collerette bleue du dispositif. Ensuite je retrouve le centre (taper cette requête dans un moteur de recherche et vous aurez plusieurs moyens qui sortiront: compas, équerre). Moi j’utilise l’équerre. Ensuite, je me sers d’une « pince à poinçonner » (en vente sur internet, 10-15 €) pour percer en son centre le pansement. Je règle sur le plus gros diamètre de l’emporte-pièce (5 mm) de manière à avoir un peu de latitude à la pose et être sûr que le filament passera dans le trou. Il m’arrive aussi de faire deux perçages côte côte si je ne suis pas sûr d’être bien au milieu. Voilà, c’est à vous de jouer. Je connais le traumatisme de devoir repasser aux bandelettes (j’ai été un utilisateur à ma charge du FreeStyle dès octobre 2014 et ai du stopper en mai 2015 à cause de cette dermatite). Donc je souhaite que cela serve au plus grand nombre. Et je terminerai en disant, pour rendre à César ce qui doit l’être, que c’est sur le « blog d’Amice » que j’ai trouvé le truc du pansement, même si je l’ai perfectionné en trouvant les tailles XL (elle utilisait les formes ovales) et en perçant au milieu.

  9. Eric

    Je suis diabétique depuis 45 ans j’ai eu la chance de découvrir le FSL depuis 1 ans , depuis deux mois grosse plaque avec dèmangeaison sous le capteur , de plus il se décolle régulièrement. Je ne sais plus quoi faire je suis découragé. Une révolution de cours durer …J’espère abod va revoir ça copie.

    • Frederic PETIT

      Bonjour,
      je suis dans le même cas que vous, brûlures … depuis environ le mois de juin, c’est sûre ils ont changé la colle quand il y avait des ruptures de stock de capteurs.
      Voici un lien pour enlever la colle du capteur. Moi je vais essayer de mettre hansplast pour ampoules ….
      https://youtu.be/LOAuin_zgEA

    • Philippe

      Je vous propose une solution que j’ai éprouvée depuis juin 2017 après avoir lu et testé beaucoup de solutions inefficaces (dont certaines proposées par Abbott ou l’hôpital comme teinture de Benjoin, Tegaderm, etc). Cela fait donc plus d’un an, ce qui permet d’en parler avec un peu d’assurance. J’utilise comme mentionné dans un post des pansements anti-ampoules hydrocolloïdes Hansaplast (ou Elastoplast) de taille XL (de forme carrée, c’est très important pour que le capteur ne déborde pas sur la peau). A ne surtout pas confondre avec « grande taille » qui eux sont de forme ovale et trop justes à mon goût, à moins d’être un as de la pose comme Amice (voir plus bas). Hansaplast XL ne se trouve pas facilement (que dans les grands hypermarchés Auchan, Carrefour, Géant) tandis qu’Elastoplast XL est vendu et répandu sur internet. Ce sont exactement les mêmes pansements (j’insiste lourdement), ces deux marques appartenant au groupe Beiersdorff. Une fois posés en interposition, ils tiennent sans pb les 14 jours. Reste ensuite à solutionner le pb du passage du filament car moi aussi, je me suis retrouvé avec un capteur en erreur qui n’avait pas réussi à transpercer le pansement. Sur le pansement, je commence par dessiner à titre de repère pour la pose le cercle correspondant à la collerette bleue du dispositif. Ensuite je retrouve le centre (taper cette requête dans un moteur de recherche et vous aurez plusieurs moyens qui sortiront: compas, équerre). Moi j’utilise l’équerre. Ensuite, je me sers d’une « pince à poinçonner » (en vente sur internet, 10-15 €) pour percer en son centre le pansement. Je règle sur le plus gros diamètre de l’emporte-pièce (5 mm) de manière à avoir un peu de latitude à la pose et être sûr que le filament passera dans le trou. Il m’arrive aussi de faire deux perçages côte côte si je ne suis pas sûr d’être bien au milieu. Voilà, c’est à vous de jouer. Je connais le traumatisme de devoir repasser aux bandelettes (j’ai été un utilisateur à ma charge du FreeStyle dès octobre 2014 et ai du stopper en mai 2015 à cause de cette dermatite). Donc je souhaite que cela serve au plus grand nombre. Et je terminerai en disant, pour rendre à César ce qui doit l’être, que c’est sur le « blog d’Amice » que j’ai trouvé le truc du pansement, même si je l’ai perfectionné en trouvant les tailles XL (elle utilisait les formes ovales) et en perçant au milieu.

  10. Clement

    La révolution avec ce système. ça c’était au début. Utilisatrice du capteur free style depuis avril 2017. Il n’était pas encore rembourser..tout se passe à merveille. Finis les tests doigts.
    Et puis, changement après 4mois d’utilisation. Pris en charge par la Cpam..et là, démangeaisons 48h après la pose.
    Et au bout des 14 jours, je suis brûlée. A vif!!
    Mon diabeto me prescrit du tegaderm, à poser sur la peau avant de mettre le capteur..ça ne marche pas, l’aiguille du capteur ne perce pas la protection! Resultat: capteur défectueux. .
    1 an après, j’ai toujours les marques de brûlure..
    Victime de son succès??, problème pour fournir, rupture de stocks..changements de colles, matériaux ect…
    C’est dommage car ça me changeait la vie.
    Je reviens aux tests doigts mais difficile d’avoir une goutte de sang..
    Comment accepter cette maladie?!
    Ses dispositifs, dernières technologies, coûtent si cher..ils devraient être à 100% irréprochables

    • Frederic PETIT

      Bonjour,
      je suis dans le même cas que vous, brûlures … depuis environ le mois de juin, c’est sûre ils ont changé la colle quand il y avait des ruptures de stock de capteurs.
      Voici un lien pour enlever la colle du capteur. Moi je vais essayer de mettre hansplast pour ampoules ….
      https://youtu.be/LOAuin_zgEA

    • Philippe

      Je vous propose une solution que j’ai éprouvée depuis juin 2017 après avoir lu et testé beaucoup de solutions inefficaces (dont certaines proposées par Abbott ou l’hôpital comme teinture de Benjoin, Tegaderm, etc). Cela fait donc plus d’un an, ce qui permet d’en parler avec un peu d’assurance. J’utilise comme mentionné dans un post des pansements anti-ampoules hydrocolloïdes Hansaplast (ou Elastoplast) de taille XL (de forme carrée, c’est très important pour que le capteur ne déborde pas sur la peau). A ne surtout pas confondre avec « grande taille » qui eux sont de forme ovale et trop justes à mon goût, à moins d’être un as de la pose comme Amice (voir plus bas). Hansaplast XL ne se trouve pas facilement (que dans les grands hypermarchés Auchan, Carrefour, Géant) tandis qu’Elastoplast XL est vendu et répandu sur internet. Ce sont exactement les mêmes pansements (j’insiste lourdement), ces deux marques appartenant au groupe Beiersdorff. Une fois posés en interposition, ils tiennent sans pb les 14 jours. Reste ensuite à solutionner le pb du passage du filament car moi aussi, je me suis retrouvé avec un capteur en erreur qui n’avait pas réussi à transpercer le pansement. Sur le pansement, je commence par dessiner à titre de repère pour la pose le cercle correspondant à la collerette bleue du dispositif. Ensuite je retrouve le centre (taper cette requête dans un moteur de recherche et vous aurez plusieurs moyens qui sortiront: compas, équerre). Moi j’utilise l’équerre. Ensuite, je me sers d’une « pince à poinçonner » (en vente sur internet, 10-15 €) pour percer en son centre le pansement. Je règle sur le plus gros diamètre de l’emporte-pièce (5 mm) de manière à avoir un peu de latitude à la pose et être sûr que le filament passera dans le trou. Il m’arrive aussi de faire deux perçages côte côte si je ne suis pas sûr d’être bien au milieu. Voilà, c’est à vous de jouer. Je connais le traumatisme de devoir repasser aux bandelettes (j’ai été un utilisateur à ma charge du FreeStyle dès octobre 2014 et ai du stopper en mai 2015 à cause de cette dermatite). Donc je souhaite que cela serve au plus grand nombre. Et je terminerai en disant, pour rendre à César ce qui doit l’être, que c’est sur le « blog d’Amice » que j’ai trouvé le truc du pansement, même si je l’ai perfectionné en trouvant les tailles XL (elle utilisait les formes ovales) et en perçant au milieu.

  11. Natanaël QUIMBOIS

    oooooo

  12. Friscone

    Bonjour à tous.
    Je porte les capteurs FSL depuis décembre dernier et je suis également concerné par cette sensibilisation.
    Elle n’est pas arrivé de suite, 6 mois sans problème mais depuis elles sont de plus en plus forte et la dernière fois, je passe les détails mais la plaie suintait…
    Bref, je sors de chez ma diabéto et à la vue de ma peau, elle a décidé de me passer au Dexcom G4 ou Eversense de chez Roche. Je dois être contacté prochainement par le médecin référent pour rencontre et décision sur le choix.
    Elle me disait qu’elle commençait à avoir des plaintes mais rien de flagrant « pour l’instant ».
    Néanmoins, j’ai encore quelques cartouches dans ma prescription de capteurs (un mois) et n’ai pas essayé le pansement anti-ampoule COMPEED. J’ai essayé le spray Cavilon 3M qui n’a absolument rien changé à mon problème.
    Pouvez-vous me confirmer que mettre ce pansement COMPEED (avec un trou au milieu) sous le capteur FSL a des chances de fonctionner?
    Je n’ai pas vu beaucoup de confirmation sur cette solution.
    Merci d’avance.

    • Frédérique Georges-Pichot

      Frédérique Georges-Pichot

      Bonjour Friscone,
      Le Com*eed fonctionne pour certains et pas pour d’autres : cela dépend. J’ai testé cette solution de contournement et, pour moi, cela n’a pas fonctionné : l’eczéma revenait quand même.
      Dans tous les cas, utiliser un Com*eed relève un peu du bricolage, donc si vous avez l’occasion d’essayer d’autres dispositifs, foncez ! Bravo à votre diabéto de bien prendre en considération votre problème et d’essayer de vous proposer autre chose.

  13. Friscone

    Merci pour votre réponse.
    Le problème peut donc subsister quand même avec cette solution, c’est pas rassurant…
    C’est vrai que c’est du bricolage et complètement anormal mais je ne lâche pas, j’ai installé un capteur ce soir sur un hansaplast XL en percant le centre, en decoupant la partie triangulaire blanche (en demontant mon dernier ancien capteur) et en visant bien avec les repères dessinés!
    On verra bien… je vous tiendrai au courant si lundi ça se maintient lundi, en général la gêne arrive vite.
    Pour les systèmes G4 platinium, il semble d’après ma diabeto, que c’est beaucoup mieux toléré mais encore trop peu répandu. J’ai pas d’avis, et vous?

    • Frédérique Georges-Pichot

      Frédérique Georges-Pichot

      Re-bonjour,
      Oui, tenez-nous au courant !
      Pas d’avis sur le Dexcom… sinon que j’aimerais bien l’essayer mais que je n’en ai pas encore eu la possibilité ; le prix et le remboursement sous des conditions assez restrictives n’aident pas…
      Sur ce sujet aussi, tenez-nous informés !
      Bien à vous,
      Frédérique

  14. Friscone

    Le capteur FSL a démarré hoer soir sans encombre avec la technique de découpe du triangle blanc de l’Hansaplast, pour l’instant tout va bien.
    Pour revenir sur les solution alternatives proposées par ma diabéto, en regardant mes courbes de tendance et mes résultats nocturnes, elle m’a annoncé que j’étais éligible pour les 2 autres systèmes. Des hypoglycémies assez fortes la nuit semblent être un important critère. Mon HbA1c est de 5,6 et de moins de 6 en permanence, le critère HbA1c > à 8 n’est donc pas le seul.
    Sur l’avis au médecin référent qui doit m’appeler pour le changement est noté « allergie +++++ » et pour information, cela nécessite 2,5 jours d’hospitalisation contrairement au FSL ou je me suis débrouillé seul, avec mes 27 ans de Did, inutile d’après elle.
    L’eversense de chez Roche n’est pas encore remboursé en France mais l’hopital l’a en test donc elle m’a inscrite comme éventuel « cobaye ». Si ça peut aider, pas de soucis pour moi!
    Bon week-end à tous.

Laisser un commentaire

2016 - Diabète et Méchant